Conseils d’entretien et d’utilisation

Si vous êtes l’heureux ou l’heureuse propriétaire d’une trottinette électrique, félicitation à vous car grâce à ce véhicule électrique compacte cela va vous rendre la vie plus facile. Attention néanmoins à bien vous protéger et à l’entretenir afin de pouvoir l’utiliser le plus longtemps possible. Voici quelques conseils qui vont vous aider.

N’hésitez pas à consulter : acheter trottinette électrique

trottinette électrique

Conseils pour votre premier essai

Tout d’abord choisissez un terrain plat et régulier.Trouver votre équilibre avant d’appuyer sur la gâchette de l’accélérateur. Sinon vous pouvez tout à fait commencer par faire quelque mètres comme sur une trottinette classique en la poussant avec le pieds. En effet toutes les trottinettes électriques le permettent.

Faites attention de ne pas appuyer à fond sur l’accélérateur car votre trottinette risque de partir vers le haut. Commencez avec une vitesse lente. Si vous avez des freins à disque à l’avant exclusivement il faudra veillez à ce qu’ils ne soient pas trop rigide, autrement votre trottinette partira vers l’avant au freinage. Puis soyez sûr de maîtriser votre équilibre et votre distance de freinage avant de tenter de vraies accélérations. Sachez que votre trottinette peut glisser lors d’un freinage sur sol mouillé alors il n’est pas très recommandé de l’utiliser lorsqu’il pleut.

Faites attention également lorsque vous prenez des trottoirs. Le mieux c’est de vous arrêter car le diamètre de la roue d’une trottinette étant très faible, celle-ci peut facilement partir en avant puis sur le côté et provoquer une chute. Faites attention aussi aux trous supérieurs au diamètre de votre roue.

A voir : Le test de la trottinette électrique Razor E90 Power Core

Accessoires

L’achat d’une trottinette s’accompagnera souvent d’accessoires :

  • phares avant et arrière pour être en sécurité dans la nuit
  • gilet jaune (éventuel)
  • lunettes pour la pluie, mais aussi pour se protéger du vent !
  • rétroviseur pour vélo à attacher au guidon de la trottinette
  • cadenas / antivol
  • casque vélo ou roller
  • gants de vélo
  • pompe à vélo pour gonfler les pneus
  • les poignées se changent aussi

Maintenance et entretien

Il faudra veillez régulièrement que les vis de votre trottinette électriques sont bien serrées, notamment s’il y a du jeu au niveau du guidon. De plus si votre trottinette possède des freins à disque à l’avant il faudra certainement faire un ajustement du réglage.

Ajustement des freins à disque

Frein relâché, la plaquette mobile doit être parallèle à la surface du disque, à une distance de 0,3mm. Si besoin le réglage se fait au niveau des fixations

Les plaquettes sont couvertes d’une garniture et quand celle-ci est usée complètement, les plaquettes viennent frotter sur le disque, usant ce dernier. Il faut donc les changer avant ce stade.

Il existe 3 façons de contrôler l’usure:

  • à l’oreille, le frottement du métal émet un son différent du frottement de la garniture
  • sans démontage : on aperçoit les garnitures par l’extérieur, en se plaçant devant l’étrier
  • avec démontage : retirer la roue, puis les plaquettes.

Courroie et chaîne de transmission

Huilez régulièrement votre chaîne de transmission. Pour les modèles à courroie, si la partie arrière commence à faire du bruit et à produire des vibrations pendant les accélérations forte, sur pente montante, bref quand le moteur est sollicité à pleine puissance, c’est qu’il faut resserrer la courroie.

Sécurité

La trottinette électrique est un super moyen de transport, plus qu’un vélo normal. Vous allez pouvoir faire des pointes entre 25 et 35 km/h selon le modèle choisi et transporter votre véhicule électrique partout. L’âge minimum d’utilisation pour une trottinette électrique est d’environ 14 ans et le port du casque est fortement recommandée, surtout si vous venez de débutez et que vous ne maîtriser pas encore la bête.

Réglementation

Aucun texte spécifique national ne réglemente spécifiquement la circulation des engins à roulettes (rollers, trottinettes, skateboards, planches ou patins à roulettes). Cette activité n’est pas assimilée à un moyen de transport, mais à un jeu, y compris si les engins à roulettes sont mus par l’énergie électrique.

Elle ne nécessite donc pas d’autorisation préalable, sauf si elle prend le caractère d’une course se déroulant sur la voie publique. Mais cela ne signifie pas qu’aucune règle ne doive être observée.

Obligations minimales

Les utilisateurs d’engins à roulette sont soumis, comme tout piéton, à une obligation générale de bon sens et de prudence.

Sauf autorisation temporaire d’occupation de la voie publique, ils sont aussi soumis, comme tout piéton, aux obligations particulières suivantes

  • circuler sur les trottoirs,
  • respecter les feux tricolores,
  • emprunter les passages protégés.

Responsabilité des utilisateurs d’engins à roulette

Les manquements constatés peuvent être sanctionnés de différentes manières :

Les infractions à la réglementation relative à la circulation des piétons relèvent des contraventions de la 1ère classe pouvant justifier une amende de 4 € à 7 € les utilisateurs dont le comportement dangereux met délibérément en danger la vie d’autrui peuvent être poursuivis devant le tribunal correctionnel , où ils encourent une peine d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende. En cas d’accident, leur responsabilité civile peut être mise en cause.

L’équipement de sécurité est fortement recommandé, mais pas obligatoire. Il faut dire qu’il n’existe pour l’instant aucune réglementation spécifique sur l’usage des trottinettes électriques. Il faut donc utiliser la réglementation en vigueur. Et d’une manière générale, tout ce qui va sur le trottoir doit avancer à moins de 6 km/h. Que ce soit du patin à roulettes, un fauteuil handicapé… C’est pour cela que l’on trouvera sur certains modèles un bouton ou un rupteur qui limitent la vitesse à 6 km/h, pour se mettre en règle avec la législation.

Pour qu’une amende vous tombe dessus, il faut qu’il y ait infraction, et donc réglementation. « Trottinette sur la route », ça n’existe pas. L’amende peut venir des petits à-côtés : absence de casque, de certificat d’immatriculation…

A consulter également : Le test de la trottinette électrique Razor A5 Air

Déclaration et identification

Au-delà de 25 km/h, les véhicules doivent faire l’objet d’une déclaration entraînant en retour la délivrance d’un numéro d’identification unique, qui devra être gravé sur une partie inamovible de l’engin et qui devra également figurer sur une plaque d’identification fixée sur l’engin. Cette plaque peut être retirée temporairement dans le cadre d’une pratique sportive sur un terrain adapté. Elle comporte 6 chiffres de couleur blanche, répartis sur 2 lignes horizontales de 3 caractères chacune, sur fond bleu (couleurs différentes de la plaque d’immatriculation).

L’absence de déclaration et d’identification est punie de l’amende prévue pour les contraventions de 4e classe (montant maximal de 750 euros).